Rechercher
  • reikilibrelu

La pensée positive


Beaucoup de gens se disent que les adeptes de la "pensée postive" sont des êtres totalement farfelus qui vivent en dehors de la Réalité, brute et dure, ou bien qu'ils sont d'éternels enfants qui refusent de grandir et d'affronter la cruauté du Monde.

Qu'en est-il réellement ? Est-ce vraiment si naïf ? Y'a t-il véritablement un effet quelconque de cette pensée positive sur l'humeur?

Notre cerveau est une bien belle machine, bien plus performante que tous les ordinateurs jamais inventés à ce jour.... Et pourtant, nous n'en utilisons consciemment qu'un infime, qu'un ridicule petit pourcentage.

Il va sans dire que faire beaucoup de gymnastique cérébrale permet d'éviter de "s'empâter" et de camper sur ses acquis dans sa zone de confort.

A tous âges, nous pouvons apprendre et encore apprendre. Je me souviens d'un adage qui disait " La vieille ne voulait pas mourir car toujours elle apprenait des choses." (Evidemment, elle n'avait pas Alzheimer..!)

Ainsi donc, notre cerveau possède des capacités que nous ne soupçonnons même pas, il traite pluieurs milliards d'informations chaque jour, des informations dont nous avons conscience et d'autres (majoritairement) dont nous n'avons absolument aucune conscience. Tout cela est relayé, classé et traité dans la zone "d'archivage" pendant la journée mais particulièrement dans la nuit grâce aux mouvements oculaires.

Chaque idée que l'individu émet est liée nécessairement à l'activité neuronale et donc nerveuse de notre cerveau.

Le stress comme toutes les émotions positives ou négatives agit sur l'Hypophyse du cerveau. Cette petite zone du cerveau s'assure de bien transmettre les messages à d'autres: elle a un rôle prépondérant dans la libération d'hormones et notamment par association, de cortisol. Lors de la mise en lumière des problèmes hormonaux lors de dépression, il est indiqué notamment un taux de Cortisol trop élevé.*

Pourquoi donc, penser positif au lieu de s'étaler sur le négatif?

Je pense que vous avez déjà fait la moitié du chemin... Mais je vais tout de même continuer mon papier.

On sait très bien que faire une remarque, une critique sincère dans le but de souligner le côté négatif, non réussi ou compliqué d'une situation par exemple, DOIT absolument continuer d'être. Entendons-nous bien:penser positif ce n'est pas se dire: " je suis parfait, tout est parfait et je ne me remets pas en question car j'ai toujours raison sur tout et je suis le plus fort."

Bien sûr que non, il s'agit d'autre chose ici.

Penser négatif c'est,avant tout, ne laisser aucune chance à tout ce qui pourrait advenir. C'est avorter tout ce qui tente de se présenter, c'est anéantir toutes les chances d'un quelconque avenir dans toute situation; c'est sans arrêt se dire que telle chose qu'on voudrait entreprendre n'ira pas, que telle autre ne s'arrangera pas, que rien ne va et que rien n'ira jamais. C'est passer son temps focalisé sur les problèmes au lieu de passer son temps à se focaliser sur les solutions. La magie de la pensée positive s'opère essentiellement ici.

Puisque un état de stress soutenu résultant d'un paramètre extérieur et/ou d'idées négatives, stressantes se répercute nécessairement sur le circuit hormonal, il est important de veiller à ne pas entretenir ce système qui s'avère défaillant.

Plus vous ruminerez de pensées négatives qui produiront une action sur l'hypophyse et par ricochet sur le Cortex (via l'Hypothalamus et l'Hippocampe) plus vous dérèglerez la production de Cortisol et risquerez alors une première phase dépressive.

A l'inverse, plus vous tenterez de trouver des solutions à vos problèmes en vous focalisant non pas sur les problèmes eux-mêmes mais sur leurs causes et les hypothèses de leur résolution, plus vous stimulerez l'Hypophyse de manière agréable et normale et plus vous conserverez l'équilibre si précieux. Par cette stimulation normale de l'Hypophyse, vous participerez au bon fonctionnement hormonal de votre corps (et par extension,au bon fonctionnement immunitaire, nerveux, lymphatique), plus vous vivrez positif et en sérénité. Vive les hormones !!!!

L'équilibre hormonal est l'un des plus importants à prendre en compte et à respecter (avec l'alimentaire) , il gère tout ce qui nous relie aux autres : émotions, humeurs, fatigue, tensions, communication, maladies etc... Nombre de maladies auto-immunes ont pour cause tous ces dérèglements là, dont la source est "le cerveau".

En dehors de cela, et même s'il est parfois difficile de faire table rase, d'y voir clair, il existe toujours un bon allié qui permet de poser véritablement les choses et les situations. il suffit de prendre quelques minutes de son temps et d'écrire sur un morceau de papier la situation, le problème, les causes et d'autre part ce qui peut être réalisé, les moyens à mettre en oeuvre pour solutionner l'histoire. Il existe toujours une solution, changez de perspective, demandez conseil à vos amis et prenez tout cela en compte avec modération et discernement.

Focalisez-vous sur ce qui vaut le coup d'être tenté, et non sur ce qui bloque ou ne fonctionnera pas.

En un mot, commencer à adopter la pensée positive, c'est bien plus plaisant que de rester enfermé dans des situations bloquées, et en plus, ça fait du bien autour de vous car ça se communique !!!!!!

Alors, qu'attendez-vous pour essayer ?!

* New England Journal of Medecine du 18 Avril 2013 , 1477-1488.

#analyse #idées

0 vue