Pervers Narcissiques - 20 pistes pour mieux les reconnaître


1 - Il ou elle vampirise l’énergie de l’autre en répétant beaucoup de phrases négatives: rien ne va, tout est perdu, les autres sont mauvais etc… Sa victime commence alors à se faire grignoter.

2 - Il ou elle séduit sa proie à un moment particulier de sa vie: deuil, maladie, rupture, période difficile, dépression etc…

3 - Il ou elle s’inscrit dans une stratégie d’isolement de sa proie: dénigrement de ses amis, proches, famille etc… Il n’y a qu’elle ou lui qui incarne « le sauveur possible », « la personne altruiste ».

4 - Il ou elle ne peut exister qu’en « cassant » les autres, en les brisant moralement, en les attaquant dans leur amour-propre, dans leur image d’eux-mêmes petit à petit.

5 - Il ou elle est dénué d’empathie, fait preuve d’une froideur émotionnelle et d’un sens critique constant: rien ni personne ne fait/n’est assez bien.

6 - Il ou elle sait renverser les situations et faire culpabiliser sa proie.

7 - Il fait preuve d’un dénigrement insidieux au départ sur le ton de l’humour, puis de plus en plus ouvertement.

8 - Il ou elle souffre d’insatisfaction chronique, il y a toujours une bonne raison pour que rien n’aille et que les situations soient compliquées et conflictuelles.

9 - Il ou elle sait très bien jouer un double jeu: le pervers narcissique se montre altruiste, généreux, charmant, serviable pour la vitrine mais devient tyrannique, sombre, rabaissant et destructeur en privé.

10 - Il ou elle est obsédé par l’image sociale: le monde entier doit avoir une belle opinion de lui ou d’elle: mari/femme parfait(e), père/mère parfait(e), ami(e) parfait(e) etc… Les autres ont de la chance de le connaître mais ne le lui rendent jamais.

11 - Il ou elle tisse une structure sociale et amicale basée sur l’intérêt personnel: l’autre devient un objet ou un moyen pour parvenir/satisfaire un besoin.

12 - Il ou elle s'inscrit dans un déni de réalité: il modifie à sa guise les faits et les renverse en sa faveur.

13 - Il ou elle s’inscrit dans une incapacité à remettre en cause ses agissements, à reconnaître ses torts ou à s’excuser (sauf par stratégie).

14 - Il ou elle alterne le chaud et le froid: compliments superbes puis critiques exacerbées., il ou elle sait donc jusqu’où aller, en repoussant chaque fois un peu plus les limites de sa victime.

15 - Il ou elle ressent le besoin de tout dépeindre en noir et de gâcher toute joie autour de lui: rien ne va jamais. Rien n’est jamais bien, rien (ni personne!) n’est jamais satisfaisant.

16 - Il ou elle est psychorigide: il ne peut pas accepter que les autres aient un fonctionnement différent du sien. Il n’y a que lui ou elle qui sait bien faire.

17 - Il ou elle sait très bien inverser les rôles: il ou elle prend constamment celui de la victime (il se plaint du mauvais traitement des autres envers lui ou elle) et fait passer ses victimes pour des bourreaux.

18 - Il ou elle ne sait pas faire preuve de bienveillance. Pire, il ou elle éprouve un sentiment morbide de satisfaction quand l’autre est au plus bas ou ne va pas bien. (Ses proies sont souvent choisies parce qu’elles sont dans des situations de faiblesse ou de détresse émotionnelle.)

19 - Il ou elle a une facilité à provoquer des situations de rivalité: ses proies se sentent souvent en compétition et en rivalité. Elles se plient encore plus à ses exigences pour se faire apprécier par le PN.

20 - Il ou elle souffre d’anxiété profonde et ne peut pas s'entourer de personnes qui vont bien, sont heureuses et ont accès à un réel bien-être. Bibliographie: - Le Pervers Narcissique et son complice, Dr Alberto Eiguer - Je résiste aux Personnalités Toxiques, Christophe André - Harcèlement Moral, Marie-France Hirigoyen - Approche clinique de quelques mécanismes pervers narcissiques, Souad Ben Hamed-Vernotte - Ces mères qui ne savent pas aimer, Susan Forward - Les pervers narcissiques, Jean-Charles Bouchoux

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square